RENCONTRES NATIONALES SUR LA REDUCTION DES RISQUES SUR LES VIOLENCES SEXISTES ET SEXUELLES EN MILIEUX FESTIFS

Remis en avant grâce aux nombreux témoignages via « Balance ton bar », le sujet de la soumission chimique en vue d’agresser une personne nécessite la réunion de toutes les associations oeuvrant dessus afin de mettre en place des actions communes sur le territoire. EN 2021, ... y a t’il réellement plus de violences sexuelles sous soumission chimique ? Comment mettre en place des actions concrètes qui ne sont pas contraignantes pour les potentielles victimes ?

Le peu de victimes étant prises en charge par les personnels de santé et les forces de l’ordre, le tout accentué par la rapidité des produits psychoactifs ciiblés (GHB, GBL & benzodiazépines) à être éliminés par l’organisme, compliquent l’obtention de réels chiffres et statistiques.
En parallèle, il convient de recentrer ces événements qui sont avant tout des violences sexuelles, dont l’élément déclencheur est l’administration de produits psychoactifs à l’insu de la victime, sans pour autant stigmatiser les consommateur·trice·s de drogues pour leur propre usage.

Travaillons tou·te·s ensemble afin que les danseur·euse·s puissent jouir pleinement des espaces festifs et récréatifs !

MISE EN PLACE DE RENCONTRES NATIONALES

Après une première rencontre préliminaire dans le cadre du festival Les Femmes S’En Mêlent, en compagnie de Consentis, nuit:sible, les Impudentes, SAFER, O-Positive, Technopol et Charonne – le Caruud,
faisant un état des lieux de la situation, il en est ressorti le besoin de tou·te·s se réunir, toutes les strates qui composent la société et les milieux festifs, afin de mettre en place des protocoles efficaces et similaires, main dans la main.

Avec 1 rencontre par trimestre, aux quatre coins de la France, un livrable concret sera effectué en fin d’année 2022, incluant des chiffres concrets et un recueil de témoignages.

LES GROUPES DE TRAVAIL

Communication

Comment sensibiliser les professionnel·le·s et le public ?
Monter une campagne de prévention à échelle nationale

⇨ Cadre juridique

Quelles responsabilités pour les organisateur·trice·s et gérant·e·s de lieux ?

⇨ Protocole

Prise en charge des victimes : quelles méthodes appliquer ?

ELLES ONT REPONDU PRESENTES

En avant toute(s)
Les Catherinettes
Hero-ïnes 95
La Grange Bouillon Cube
WE ARE SAFE PLACE
L’ESS Inspirantes
Le Collectif des Festivals
Music Too France
Consentis
Nous Toutes
Les Femmes s’en Mêlent
Technopol
Fêtez Clairs / Avenir Santé
Charonne
Plus Belle La Nuit
Noctambules Citoyens
Orange Bleue
Centre de santé sexuelle de Paris
Noz’ambules
Mission Hygie
SAFER
Beats By Girls
Tout Feu Tout Femme
Tu Mixes Bien Pour Une Fille
Purple Effect

LE PLANNING ET RESULTATS

23 février : première rencontre inter-associative
à la Machine du Moulin Rouge & le Bar à Bulles

Un compte-rendu sera disponible à la suite de celle-ci.

courant mai : seconde rencontre avec :
Organisateur·trice·s d’événements,
Gérant·e·s de lieux festifs, …
Personnels soignants, Croix Rouge, …
Agents de sécurité, forces de l’ordre, …
Institutionnels,
Journaliste et presse.

Pour plus d’informations et y participer :
hello@actright.best